Films Cinéma et TV sur notreCinema
10

    Le wiki du cinéma !

Mon cinéma
12
Agenda des sorties au cinémaActualités des films et acteurs
3
Vidéos de films
1
Films classiquesBio et Filmo des starsHome cinéma : blu-ray et DVDWallpapersSéries et TvJaquettesVotre espace membreVod et streamingConcours et jeux
2
Créer mon compte / Me connecter   
Rechercher une série ou un téléfilm : Tous

Nouvelles séries US+24 chez MyTF1VOD


Nous étions chez TF1 à la présentation en avant-première de nouvelles séries diffusées en US+24 :

Lethal Weapon – L’Arme Fatale - Saison 1 dès le 21 septembre sur FOX aux US, le 22 septembre sur MYTF1VOD.
Frequency - Saison 1 dès le 5 octobre sur CW aux US, le 6 octobre en France sur MYTF1VOD

C'était à un évènement similaire que nous avions découvert Lucifer (2015), série à laquelle nous sommes restés accrochés, et également le très tendu Blindspot (2015) depuis diffusé sur TF1.

A cette nouvelle soirée, nous avons pu voir le premier épisode de deux séries adaptées de films : Lethal weapon adaptée de la saga avec Mel GIBSON, et Frequency adaptée du film Fréquence interdite (2000) avec Dennis QUAID.

Par le passé, plusieurs séries ont été adaptées en films avec plus ou moins de succès, comme Starsky et Hutch, 21 Jump Street et même Veronica Mars. Désormais, la mode est d'adapter un film en série, comme nous avons pu découvrir dans ce style Rush Hour par exemple. Cela montre l'importance prise par les séries dans le paysage audiovisuel.

Bien sûr les acteurs des films ne reprennent pas leur rôle dans ces séries, mais nous allons immanquablement en retrouver l'ambiance, l'histoire et quelques clins d'oeil.

Pour ceux qui ne connaissent pas les films, voici un rappel de leur synosis, sans spoiler bien sûr, et notre avis sur les premiers épisodes.

Dans Frequency, Raimy Sullivan est membre des forces de l'ordre, comme son père Frank décédé 20 ans plus tôt suite à une affaire de corruption. En utilisant une vieille radio, elle va se retrouver mystérieusement en contact avec lui avant sa mort..
Cela aurait pu être un épisode de La Quatrième Dimension, et c'est intéressant et émouvant. Cela ouvre de nombreuses possibilités, comme dans la saga Retour vers le futur (1985).
Le public français est plutôt friand de ces histoires complexes. On espère que le public américain accrochera à cette série, et ne fera pas comme avec la série Day Break (2006) basée sur le principe du film "Un jour sans fin", arrêtée car trop compliquée.

Le premier épisode explique très bien tout le principe, avec un exemple concret des conséquences positives et négatives. Bien que paranormale, la situation est bien amenée, avec incrédulité, preuves et même théorie des cordes, on admet que tout cela est incroyable mais vrai.
Ce qui aide à faire fonctionner cette série, c'est le casting réussi, l'émotion entre le père et la fille qui prend plus d'importance que l'aspect scientifique.

Dans Lethal weapon, Martin Riggs, flic texan et ancien de la Marine, déménage à Los Angeles pour repartir de zéro, n'ayant plus rien à perdre. Il devient le co-équipier du détective Roger Murtaugh, qui a récemment subi une crise cardiaque "bénigne".
Comme dans tous les Buddies Movies/Series, ce premier épisode raconte la rencontre de 2 personnages très différents qui devront apprendre à travailler ensemble.
Une partie du public connait la saga avec Mel GIBSON et Danny GLOVER, pour les autres c'est peut-être l'occasion de voir les films.
Le premier épisode nous a plu, le duo fonctionne, et l'acteur Clayne CRAWFORD incarne très bien le casse-cou désabusé, et assure de bonnes scènes d'action.

En définitive, encore de bonnes séries à suivre. La sélection des séries US+24 est faite avec soin.


Avant-première US+24 - 09/2016Avant-première US+24 - 09/2016Avant-première US+24 - 09/2016Avant-première US+24 - 09/2016Avant-première US+24 - 09/2016


 Lu 27604 fois - Date 25/09/2016 
News de : rhapsody
     tweet  

Fiches mises à jour
  Forum TV 
Ces jours ci à la TV Voir +  Ajouter
TV  Mary Reilly
Mary Reilly

20h45 - CineClub
25/02

TV  Les Indestructibles
Les Indestructibles

20h45 - CineFamiz
25/02

TV  Les Misérables
Les Misérables

20h55 - Cherie 25
25/02

TV  La Colère du volcan
La Colère du volcan

20h55 - Hd1
25/02

TV  Lagardère
Lagardère

21h00 - C8
25/02

TV  Le Chaud lapin
Le Chaud lapin

22h15 - CineClassic
25/02

TV  L'Homme bicentenaire
L'Homme bicentenaire

22h25 - Rtl9
25/02

TV  Journal d'une femme de chambre
Journal d'une femme de chambre

22h30 - CineClub
25/02

TV  40 jours et 40 nuits
40 jours et 40 nuits

22h40 - CineFamiz
25/02

Revenge  
C'est une série de longue haleine avec une multitude de personnages et de rebondissements.
Le monde où ils évoluent est glauque au possible et parfois c'est dur de s'y retrouver tellement les gentils peuvent être méchants voire très méchants et c'est pareil pour les méchants qui, au final, s'avèreront des gentils.
Je crois sincèrement que pour s'y retrouver il est très utile de ne pas laisser passer trop de temps entre les épisodes et encore moins entre les saisons si on veut s'y retrouver.
Emily Vancamp est une actrice qui joue aussi bien la princesse que la justicière combattante.
Note perso : il y a quelques acteurs dont le rôle est tel qu'on a envie de les claquer à chaque apparition ... c'est ainsi.
C'est une bonne série sous réserve de ne pas perdre le fil.
image de Revenge
 Lu 14 fois       


Dr. Dolittle 5  
On continue dans la niaiserie la plus primaire avec ce dernier volet.

Un réalisateur pour chaque film. Ici, c'est un certain Alex Zamm, habitué du genre télévisuel, qui va, pour ce 5ème épisode, tenter d'égratigner les studios avec une histoire téléphonée pratiquement pas drôle et, encore une fois, qui écarte un peu les animaux du devant de la scène, devenant plus des accessoires que de véritables acteurs. C'est à mon avis, de là que vient l'erreur. On suit cette nullité sans vraiment accrocher et on rigole plus des maladresses scénaristiques que des pitreries animalières.

Heureusement, cette fois, que Kyla Pratt est là, car c'est elle qui mène le jeu ici et qui porte le film sur c'est frêles épaules. Mais la jeune actrice n'a pas la carrure nécessaire pour ça. Ce ne sera surement pas cette tête à claque de pétasse blonde de Tegan Moss ni ce pantin de Jason Bryden qui surjoue comme un malade qui lui seront d'un très grand secours. Les autres sont inexistants.

Une purge télévisuelle de plus genre productions pour gamins Disney, ridicule et sans saveur. Pour ce qui est de la saga, arrêtez vous au deuxième maximum, mais seul le premier est vraiment drôle, comme souvent dans les cas similaires. Le deuxième est une suite potable, quand au reste, c'est purement accessoire, voire inutile.
image de Dr. Dolittle 5
 Lu 27 fois       


House of Lies  
Une excellente série sur les coulisses des conseillers en affaires qui s'en mettent plein les fouilles ...
Le génial chef Marty Kaan y est excellent ... J'adore les séquences où il se déplace dans les pièces et autour des gens figés comme en "pause sur image" pour expliquer au téléspectateur ce qui se passe ou ce qu'il est en train de magouiller.
On y parle cru, sexe et tout le toutim ...
Kristen Bell que j'aime beaucoup depuis Véronica Mars y est parfaite même avec des gros mots dans la bouche.
Un régal.
image de House of Lies
 Lu 250 fois       


Agent Carter  
On est dans une série parlant d'un personnage de l'univers Marvel qui est, à sa manière, une superwoman.
Peggy Carter est une très belle jeune femme de cette époque qui ne s'en laisse pas compter et c'est bien agréable de la voir botter le cul de gros malabars.
La science fiction et les inventions démentes de Howard Stark.
Les décors, costumes et coiffures des hommes et des messieurs sont dans le ton de l'après guerre 39/45 et je fais partie de ceux que ça émeut.
Les reconstitutions nécessaires sont une vrai réussite. On s'y croirait.
Il est dommage que cette série n'ai pas été prolongée après 2 saisons car elle m'a donnée de belle soirée devant l'écran.
image de Agent Carter
 Lu 271 fois       


Le Jardin des merveilles  
Suite attendue du 1er film, nous en apprenons un peu plus sur l'histoire de cette belle et gentille sorcière.
Sa présence dans sa ville d'adoption est malheureusement remise en cause et cette fois pas par la femme du maire.
Toujours très agréable, à mi-chemin entre le film pour les enfants et pour les adultes sentimentaux.
Une bonne soirée.
image de Le Jardin des merveilles
 Lu 517 fois       


Mansfield Park  
Une petite fille de bonne mais désargentée famille est recueillie par ses oncles et tantes. Pendant quelques années relativement tranquilles, traitée de manière correcte mais néanmoins un peu méprisante, elle vit avec son cousin Edmund, le seul qui ait fait en permanence preuve d’amitié et de gentillesse pour elle, une grande amitié qui – on s’en doute – va une fois l’âge requis atteint, se transformer en quelque chose de bien plus tendre et bien moins fraternel. Cependant, l’arrivée d’une fratrie de chasseurs de dots et d’héritages va semer un trouble durable qui va laisser certains protagonistes sur le carreau, se réparer pour d’autres et révéler à l’entourage de cette jeune fille ses immenses qualités de cœur et d’âme. Cela va se terminer par un heureux et juste mariage, comme toujours chez la mère Austen.

Cette version ITVienne de 2007 n’est certainement pas la plus connue. Elle commence de manière passable, début qui pourrait décourager les spectateurs. En fait, il ne faut pas s’arrêter aux 10 premières minutes marquées par un jeu sommaire des acteurs et surtout par une mise en scène « caméra sur l’épaule » des plus agaçantes. Car après ce départ mitigé, le film monte assez bien en chauffe, la mise en scène se précise, s’affine, devient plus esthétique et surtout le jeu des comédiens devient bien plus authentique. Billie Piper est physiquement un peu décalée par rapport à l’époque, mais ses efforts de jeu son méritoires, elle s’en sort de mieux en mieux au fur et à mesure du déroulement de l’histoire et construit son personnage de manière fort belle et fort crédible. Elle est une bonne surprise de ce film. Blake Ritson, Hayley Atwell (même si elle est physiquement aussi un peu en décalage), Joseph Beattie s’en sortent très bien et ce sont surtout les deux anciens, Douglas Hodge et surtout Gemma Redgrave (Le talent est parfois de famille) qui laissent la meilleure impression. Mais franchement, les jeunes acteurs ici sont plus qu’à la hauteur. L’histoire est dans l’ensemble respectée comme la psychologie particulière des personnages des romans de Jane Austen, et celui-ci est certainement un des moins légers qu’elle ait écrits.
Ce téléfilm a deux-trois défauts comme des costumes parfois anachroniques ou 20 ans de retard ou 20 ans d’avance, une mise en scène qui, si elle s’améliore et devient acceptable, demeure sommaire…Mais dans l’ensemble, le résultat laisse une impression pas emballée, mais plutôt bonne.

image de Mansfield Park
 Lu 1082 fois       


C'est lui  
Elsa et Carl Spann sont un jeune couple qui vit dans une caravane, quelque part sur la côte de Californie. Ils sont ici car Elsa (Vera MILES) souffre de dépression, et le bord de la mer peut l'aider.
Pendant que Carl (Ralph MEEKER) va travailler, elle prend le soleil, et accessoirement prépare des gâteaux.
Autrement, elle prend le soleil, en bikini, sous l'œil un tantinet envieux de sa voisine, Mrs Fergusen (Frances BAVIER).
Quand Carl rentre en fin d'après midi, le gâteau est brûlé, et sa femme gît dans la chambre : elle a été agressée.
Carl n'a plus qu'une idée, se venger de son agresseur.

Le tracé de la silhouette d'un gros bonhomme, la musique de la Marche funèbre d'une marionnette de Charles Gounod, et l'inscription « Alfred Hitchcock presents » apparaît. L'ombre du maître s'ajuste sur le profil dessiné. Le spectacle peut commencer.
C'est ainsi que les téléspectateurs ont pu voir le premier épisode de cette nouvelle série d'histoires à suspense, le 6 octobre 1955. Alfred HITCHCOCK ne fait pas qu'apparaître dans le générique, il présente cette « nouvelle » série télévisée. Comme c'est le premier épisode, pas de mise en scène particulière, comme ce sera le cas plus tard. Mais il y a déjà la pointe d'humour britannique qui fit son succès : « Le crime ne paie pas... Même à la télévision ! Il vous faut un sponsor. »

C'est l'Amérique des années 1950, celle de la consommation, de l'électroménager et - un peu - de l'insouciance. Il s'agit d'une période de prospérité économique qui permet à Carl de changer de travail à sa convenance (il est ingénieur). Elsa est femme au foyer, comme la majorité des Américaines : elle n'a pas supporté l'affluence de bonheur entre son métier de ballerine et son mariage. Elle essaie alors de faire un gâteau, pour faire plaisir à son mari.
Et là intervient l'ellipse habile : Carl rentre, la cuisine est enfumée - les gâteaux sont brûlés - et sa femme gît entre les deux lits. [N'oublions pas que le Code Hays est toujours en activité, et il n'est pas concevable que deux époux couchent dans le même lit, à moins qu'ils s'appellent Katharine HEPBURN et Spencer TRACY]
Alors Carl va se venger.
Elsa reconnaît son agresseur, il le suit à son hôtel, une clé plate (de 16 ?) dans la manche. Ils montent ensemble. Il va le tuer. Mais plus que le meurtre en lui-même, c'est la façon de le filmer qui fait toute la différence. Carl entre derrière l'homme au complet gris (Ray MONTGOMERY), on voit son reflet dans le miroir de la chambre puis il suit l'homme et nous ne voyons plus que les ombres des deux protagonistes, sur le mur où pend ce même miroir, pendant que la bande-son nous transmet le bruit des coups : court, sec, sourd et pourtant fort? C'est un vrai bruit de mort.
Carl a rendu sa justice.
Mais...
Mais cette série se caractérise aussi par un retournement de dernière minute, un basculement ultime qui oriente l'histoire - et la fin - vers une autre direction.
Laquelle ?
Allez voir.


 Lu 1160 fois       


Blacklist  
Une série policière prenante, haletante, assez violente, avec à chaque épisode une nouvelle gentille manipulation de l'impitoyable "Red" qui a vraiment un esprit calculateur au possible mais dans le sens sympathique du qualificatif vu que c'est pour éliminer des gros méchants, avec ou sans l'aide de la cellule spéciale du FBI crée à son intention. Ce sont des parties d'échec à chaque fois et il y excelle.
On se rend compte que son choix préférentiel d'être contacté par Elizabeth Keen "Liz" n'est pas si anodin mais, vu que cette série est toujours en production au moment ou j'écris cet avis, je n'ai pas moi-même de certitude sur la réponse.
James Spader "Red" y est parfait dans ce rôle si particulier.
Cette série fait partie de mes incontournables coups de cœur.
image de Blacklist
 Lu 1580 fois       


Chicago Police Department  
Excellente série,sans aucun chichis, scénario hyper réaliste, les acteurs sont naturels et de très bonne facture. Les épisodes se suivent mais ils sont tous différents les uns des autres, cela nous change des séries US traditionnelles. Je conseille vivement à regarder toutes les saisons de cette hyper bonne série.
image de Chicago Police Department
 Lu 1416 fois       







Mentions légales© 2000-2017 Liens cinéma   Google+

La Momie The Mummy
La Momie
télécharger Paddington en streaming
Paddington
Legends of Tomorrow Legends of Tomorrow
Legends of Tomorrow
The Revenant The Revenant
The Revenant
Babysitting 2 Babysitting 2
Babysitting 2
Docteur Strange Doctor Strange
Docteur Strange
Dernier train pour Busan Boo-san-haeng
Dernier train pour Busan
La Belle et la Bête The Beauty and the beast
La Belle et la Bête